20 décembre 2015

Le vieux Panama City, Casco Viejo

Pour notre premier jour au Panama, nous avons pu profiter d’une très belle journée de soleil (ce qui ne fût pas forcément le cas pour le reste du voyage…), que nous avons passé dans le vieux quartier de Panama City, nommé Casco Viejo.

Le vieux Panama City, Casco Viejo
Le vieux Panama City, Casco Viejo

Casco Viejo n’est pas l’emplacement originel de la ville, qui était situé 8km plus au Nord, mais au 17e siècle, après que la ville eu été saccagée, les espagnols décidèrent de déplacer la ville à un endroit plus sûr, mieux défendable, l’actuel Casco Viejo.

C’est un quartier comme ceux qu’on voit dans les films, comme ceux qu’on imagine quand on pense à l’Amérique Centrale : une architecture coloniale très présente, des vieux bâtiments, des rues étroites, des enfants qui jouent dehors, de la musique latino forte, une ambiance d’un autre temps… Depuis 1997, il fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Et c’était bien dans un autre temps que nous nous promenions. La moitié des maisons tombent littéralement en ruine,  uniquement maintenues par des renforts en acier.  Un grand programme de restauration se développe depuis quelques années, afin de redonner à ce quartier la beauté qu’il avait par le passé. C’est pour ça qu’on peut admirer certaines maisons complètement refaites, avec leurs splendides balcons, qui donnent envie de s’y asseoir et lire un livre, à l’ombre du soleil…

Casco Viejo se trouve sur une petite péninsule, en bord de mer. Tout au bout de cette péninsule, se situe l’ambassade de France et la “Plaza de Francia”, en hommage aux 22000 travailleurs français, morts pendant la construction du canal.

Ces ruelles avaient pour moi quelque chose de romantique, d’un peu enivrant, qui reflétaient une certaine douceur de vivre, si loin de l’Alsace complètement enneigée que j’avais quittée en Décembre 2 jours auparavant… Après avoir fait une belle promenade et le tour du quartier cet après-midi là, nous nous étions installés à la terrasse d’un café pendant plusieurs heures, en écoutant la musique entrainante des voisins ! Je me rappelle n’avoir plus voulu quitter cet endroit…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *